Internet : la chasse bientôt ouverte... mais on pourra trinquer !

Alors, voilà, il y a ce projet de loi « création et internet » qui se heurte aux pratiques d’internet en offrant un cadre législatif souvent confus et totalement à côté de la plaque. Lire l’éclairante analyse juridique d’Olivier Cazeneuve sur remue.net.

Mais pendant l’ouverture de la chasse aux internautes méchants-méchants, on pourra trinquer, encore et encore puisque la publicité pour l’alcool sur internet est enfin autorisée alors que partout ailleurs... Mais c’est bien connu, internet, c’est le diable. Je n’ose imaginer que, derrière tous ces signes, il ne soit question que de commerce.


PS : Parlant pour remue.net, lundi 16 mars, dans le cadre du salon du livre de « Quel avenir pour les revues aujourd’hui ? », je m’amuse de voir l’arrivée de L’Observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France, Le Motif. J’y observe que remue.net n’y existe pas. C’est drôle. Au début, j’ai trouvé cela un peu triste (pour eux). Et puis, finalement, c’est très bien. Remue.net reste à la marge de la marge. Et franchement, belle place pour nous et nos milliers de pages, de consultations, d’articles, de dossiers, de textes inédits, et d’années de travail [1] , de rencontres pour défendre le livre et l’écrit.
Surtout ne rien changer pour nous.

Sébastien Rongier - 15 mars 2009

[1] décennie(s) de travail... François Bon ouvre seul l’aventure en 1997, le collectif arrive plus tard, à partir de 2000