(Dé-)conte de Noël
COMPTE et DECOMPTE de Noël

9

Pour Noël, on permet aux afghans de rentrer chez eux : pour les fêtes, pour faire la guerre, pour satisfaire le vote national, pour mieux les accueillir dans nos universités ouvertes et heureuses.


20

On leur offre quoi aux afghans pour Noël, je veux dire, à part des bombes.


25

Dans certains restaurants, cet hiver, on refusera du monde, mais pas à cause de la baisse de la tva. 25ème campagne d’hiver :la misère, quel succès !


50 %

Heureusement les banques vont bien, bien mieux. On leur offre quoi à Noël aux banquiers, aux traders ?


27000

Dans tous les contes de Noël, il y a un méchant, ou une méchante. Certains aiment.


1940

A Noël, les méchants n’aiment pas toujours les filiations.


2009

Mon identité nationale : à part la honte, je ne vois pas.


2

C’est le nombre de degrés. Il faudra ne pas pas... il aurait fallu ne pas... on fera mieux la prochaine fois. Au fait, c’est prévu pour quand la prochaine fois.


XII

Habemus... un saint !


26

Un pourcentage d’inquiétude digéré en toute quiétude : même les extraterrestres ont droit à leur Noël.


2

C’est le nombre d’heures de cours de lettres qui disparaitra de la filière L... puisqu’on vous dit que diminuer de moitié les heures de lettres, c’est revalorisant. Alors Youstiti cheese sur la photo s’il-vous-plaît.


11 000 000 000

Tout cela pour l’enseignement supérieur et la recherche. C’est l’université qui va être contente... parce que là, franchement, c’est Noël.


0
Ce n’est pas la température extérieure mais plutôt le niveau moral dans cette poisserie générale. Mais une recommandation pour s’alléger un peu :


25

Cela fait 25 ans que je regarde avec le même bonheur d’éclats de rires, et de larmes joyeuses le film le plus drôle de l’univers. The Party de Blake Edwards... c’est comme un médicament mais en mieux.




Histoire d’inventer quelques parenthèses.



Et Claudine Longuet (en Michèle Monet... c’est aussi 25 ans d’amour cinématographique) chantant imperturbable Nothing to lose... cela réchauffe (par ici).


Et même si l’on ne dansera pas sous les flocons, le meilleurs pour cette fin d’année et un monde dans lequel on compterait moins...

Sébastien Rongier - 21 décembre 2009