Orson, où es-tu ?

On se souvient du barouf qu’avait causé Orson Welles lors de son émission radiophonique.

C’était le 30 octobre 1938, il y a bientôt 70 ans. Une paye.

Bonheur d’internet, la possibilité d’écouter l’émission dans son intégralité, et de découvrir enfin ce qu’on ne connaissait que par fragments ou récits annexes.

Grand moment du frisson américain conduisant à une peur et une panique souvent exagérée.

Mais l’adaptation du livre de H. G. Wells, La guerre des mondes est passionnante. A écouter de toute urgence ici. La grande force du programme de 1938, c’est la mise en scène du document, l’utilisation par Orson Welles du matériau radiophonique pour penser l’oeuvre littéraire de son auguste paronyme.

Pourquoi évoquer ce moment de radio ? Parce qu’en passant sur le parvis de La Défense, plus personne ne s’inquiète de voir une soucoupe volante en stationnement.



Peut-être est-ce parce que l’univers du quartier est devenu celui d’extraterrestres (type body snatchers) contaminés par un virus financier faisant perdre des têtes, de l’argent, de l’avenir, etc.

Une ambiance de fin du monde que personne n’a vu venir.

A part peut-être un certain Arkadin ?

Pour les 70 ans de cette émission (vous feriez bien d’aller l’écouter !), il faudrait se donner donner rendez-vous sous cette coupole ovni et boire un verre à la santé des invasions U.F.O. dans la finance mondiale. Voilà un bon additif aux livres récents de JC Masséra.

PS : il paraît que le système du capitalisme financier est mort, que les mécanismes pervertis du capitalisme financier sont aujourd’hui dénoncés, etc., etc.
Oui, moi aussi j’ai vu des extraterrestres.

Sébastien Rongier - 28 novembre 2008