Bureau de

La première fois, quand on entre dans les bureaux, on a le code, histoire d’avoir l’air d’un habitué. On a juste un peu d’angoisse. Angoisse de quoi ? Juste de l’angoisse.

On monte les escaliers, les étages. Et on entre dans le bureau, en longueur, une fenêtre au bout qui baigne de lumière.

Généralement, depuis le premier rendez-vous, on commence par parler d’autre chose, différentes choses : livres, travail, vie, etc.

Et puis, au bout d’un moment, quand ces moments d’échange ont comme apprivoisé l’atmosphère sucrée par les souvenirs d’encens, elle dit : bon, on travaille.


Alors on se met au travail.

Sébastien Rongier - 28 novembre 2008