Une partie d’échecs à Arcachon


Il y a de multiples manières d’écrire un fait et d’en inventer d’autres à partir d’eux. Une vraie partie racontée par ses protagonistes et une partie rêvée à partir de la réalité. Choisir d’extraire une partie qui s’est vraiment déroulée et la transposer dans une fiction du réel. Prendre des chemins de traverses pour s’approcher d’une impossibilité : les parties d’échecs qui se sont réellement déroulées entre ces deux hommes (lesquels ? laisser une surprise).

Il y a l’écriture formalisée de cette partie. Elle ne sera pas celle du livre qui s’écrit. Il faudra sans doute tout l’été pour venir à bout de cette partie… autant dire que l’on n’est pas prêt d’arriver au bout de l’écriture de ce texte.

1. e2-e4 / e7-e6
2. d2-d4 / d7-d5
3. C b1-c3 / F f8-b4
4. e4-e5 / c7-c5
5. F c1-d2 / C g8-e7
6. C g1-f3 / C e7-f5
7. d4xc5 / F b4xc5
8. F f1-d3 / C f5-h4
9. o-o / C b8-c5
10. T f1-e1 / h7-h6
11. C c3-a4 / F c5-F8
12. T a1-c1 / F c8-d7
12. C f3xh4 / D d8xh4
13. c2-c4 / d5xc4
14. T c1xc4 / D h4-d8
15. D d1-h5 / C c6-e7
16. T c4-d4 / g7-g6
17. D h5-f3 / Dh8-c7
18. C a4-c3 / C e7-f5
19. C c3-b5 / D c7-b6
20. T d4xd7 / R e8xd7
21. g2-g4 / C f5-h4
22. D 3xf7 / F f8-e7
23. F d2-b4 / T a8-e8
24. D f7-f6 / a7-a7
25. T e1-d1 / a6xb5
26. Fd3-e4 +

Sébastien Rongier - 2 août 2018